Action 206: lever certains obstacles prioritaires à la libre circulation du poisson - passe rustique en enrochements à Hollange [achevée]

[Thème: GESTION INTEGREE, PROTECTION ET MISE EN VALEUR DU PATRIMOINE NATUREL ET PAYSAGER DES FONDS DE VALLEE]
[Objectif:
6.1.: Préservation des ressources piscicoles]

Objectif du projet:

Rétablir la libre circulation piscicole dans le bassin transfrontalier - la Strange à Hollange (Fauvillers)

Public-cible:

Pêcheurs, gestionnaires, DNF, communes, propriétaire du moulin de Hollange

Description:

Plusieurs obstacles à la libre circulation de la faune aquatique ont été relevés dans la vallée de la Strange. C’est notamment le cas de la prise d’eau du moulin de Hollange (B.). L’ouvrage permet de capter une partie du débit pour faire fonctionner le moulin. Celui-ci créait une double chute difficilement franchissable par le poisson (dénivelé total de plus de 1 m). La difficulté consistait à aménager l’ouvrage tout en préservant sa fonctionnalité de départ (alimentation du moulin, toujours en fonctionnement). Une série de seuils en enrochements ont été aménagés à l’aval de l’obstacle. D’un bassin à l’autre, la hauteur d’eau a été relevée progressivement, pour transformer la chute de départ en plusieurs petites cascades. Au droit de chaque bassin, de gros enrochements
ont été placés sur le fond pour dissiper l’énergie hydraulique. De cette manière, le poisson peut franchir le dénivelé en plusieurs étapes, en alternant les nages soutenues avec des phases de repos. Une ouverture a été pratiquée dans l’ouvrage de façon à créer un deuxième chenal d’écoulement. En situation d’étiage, le propriétaire ferme le moine au maximum pour atteindre son débit de jauge. Le débit réservé passe alors par la deuxième ouverture pour se déverser dans la passe en enrochements. C’est ce passage qui est préférentiel pour le poisson en situation de débits bas à normaux. En situation de crue, au contraire, le moine est ouvert et reçoit le débit maximal. Le petit chenal reste lui aussi ouvert mais le poisson trouve certainement un appel plus important via le moine où transite l’écoulement le plus fort.

Responsable du projet:

Parc naturel Haute-Sûre Forêt d'Anlier (projet Interreg IV PACTE Haute-Sûre)

Contact:

Nicolas Mayon - nicolas@parcnaturel.be

Partenaires:

Commune, Province (Service Cours d'eau), DNF (Service de la Pêche), propriétaire gestionnaire du moulin de Hollange.

Cots estims:

Etude: 12.130 € HTVA
Travaux: 22.984,80 € HTVA

Financement:

projet Interreg IV A PACTE Haute-Sûre